Atelier-jonque de géométries spirituelles

mercredi 9 janvier 2008

Blue

0730-04
Le Guru-mont et l'équipe, 30 décembre

La note bleue de ce genre d’expérience, c’est qu’elle n’est pas permanente. D’un point de vue géographique, c'est-à-dire géométrique, il faut des circonstances bien particulières pour réunir un groupe de personnes dans un même lieu, un même temps et surtout ayant le même type d’intention.
Celle-ci semble d’ailleurs la « clé » musicale qui permet l’alchimie intérieure. Je ne reverrai peut-être jamais mes compagnons d’équipée. Mais quelque chose comme une chandelle, reste allumé sur le Mont intérieur du cœur – qui, pour une fois, n’est pas qu’une caverne. Et curieusement, c’est la note bleue qui fait la tempura.

0723-28
Circumambulation du 23 décembre

o

(depuis 3 jours, le virus a repris le dessus et je suis en dessous)


10 commentaires:

Sharada a dit…

Il va bien finir par se fatiguer ce virus!
Prends bien soin de toi, Djaïpi.

Loïc a dit…

Bonjour, Jean-Pierre
ça fait super plaisir de voir ces photos et lire tes commentaires. Si je comprends bien ce n'est pas la grande forme... bon courage, alors ! amitiés

Lung Ta a dit…

les retours sont parfois difficiles
il y a des "bleus" qui se font présents ;-)
prendre le temps d'un sas
MERCI aux virusde le favoriser ;-)

chaleureuement

lechantdupain a dit…

J'ai ku avec intérêt ces récits de voyage qui 'ont fait chaud au coeur. Maintenant reste au chaud pour le soigner !

Acouphene a dit…

Oui soigne toi bien Ned. La souffrance est une médecine ... c'est la carte zen que j'ai tiré pour l'année nouvelle.
a+

Sharada a dit…

j'ai hâte de voir la suite!
pensées bleues

deed yea a dit…

Je te souhaite de surmonter au plus vite cette épreuve virulente. Avec toi, par le coeur.

Kaïkan a dit…

J' ai toujours un réel travail à faire sur moi-même lorsque posts et photos évoquent l' Inde ... C' est certainement lié au fait que le père de 5 de mes enfants y soit devenu moine Krishna en abandonnant toute sa famille ... Un réel travail à maîtriser l' antipathie qui monte en moi et dès lors (lorsque j' arrive à éloigner cette première réaction), je peux comprendre l' exaltation ( pour l' avoir vécue dans des chants au temple)que peuvent susciter chants et mantras et pourtant, mon âme reste en vigilance ... C' est ainsi, sans aucune forme de jugement de ma part ... Par contre, ta galerie de shiva illustre à merveille l' énergie ... des mots ai-je envie de dire ... comme une autre forme d' expression - antérieure au Chrit - du Logos ...
Soigne-toi bien ou plutôt ... laisse la maladie faire son oeuvre ... Le corps a souvent de ces sagesses qui nous dépassent :-)

Anonyme a dit…

D'accord avec tous... C'est toi ou ta machine qui est envirussé???
T'inquiète pas trop... tout vient à point...qui sait croire et attendre un peu...
Tel moi vite...Je pars le 22 fevrier!
POLSKA

djaipi a dit…

Chers ami(e)s, merci de votre sollicitude. J’accepte volontiers la contradiction entre la hâte de sharada et de deed yea (j’aimerais bien remettre le NeD dehors…) versus la patience suggérée par lung ta, acouphène et chantdupain.
Salut donc à Eric et Sharada, compagnons indonautes.
Plongé dans les pixels et dans la couette, je sors très peu, même pas sur la blogosphère. Et j’ai de quoi faire avec 1,8 Go de photos.
Je vous embrasse tous.
...
Ah...LA Polska, bisesbises ! oui, on parle bientôt….

Ah… Kaikan, merci de partager celà. Je ne suis pas envoûté par une Inde idyllique de rêve, et je peux comprendre cette blessure là. La façon dont résonne l’esprit, là bas, n’a rien à voir avec du Walt Disney. Je suis sûr que chacun d’entre nous a rencontré « son » Inde intérieure, théâtre magique et parfois sombre des transmutations de l’âme.
Par contre je suis beaucoup plus fasciné par le pouvoir de l’intention d’un groupe et son désir de travail intérieur. Le talon (bleu) d’Achille, c’est bien son impermanence. Mais bon…
Bisesbises.