Atelier-jonque de géométries spirituelles

lundi 10 mars 2008

Shade (7)



109 avenue de Flandres (map)

Comme la projection solaire, l'ombre intérieure est-elle multidimensionnelle? A son égard, la compassion pourrait être un subtil vêtement au dedans qui se tisse petit à petit avec le fil du soi, comme un châle protecteur contre l’opacité et la frilosité de l’âme qui vacille pourtant d’être ainsi mise à nue.
.

6 commentaires:

Anonyme a dit…

sans ombre serions nous humains???
merci pour tous ces beaux instants capturés par ton oeil absolu (le petit frère de l'oreille absolue en musique)
bises
anny

ariaga a dit…

Depuis trois jours j'espère voir s'ouvrir la petite fenêtre pour pouvoir dire bonjour et aussi exprimer mon admiration sur ce travail d'ombre qui suscite de nombreux échos dans la partie sombre de mon être...Bises des profondeurs.

djaipi a dit…

Anny – Bienvenue sur la Jonque, yogagirl.
Ouaou, l’œil absolu est-il raisonnable ? :-)
Le mien me guide vers des situations-miroirs troublantes parce que révélatrices.

Ariaga – Bonsoir donc et merci pour les bises et la profondeur qui n’est pas aussi froide qu’on le pense, juste moins kitch.:-)

ariaga a dit…

Aujourd'hui, j'étais juste venue dire un petit bonjour et rechercher des notes plus anciennes que j'avais envie de relire. Par un miracle je n'ai eu aucun problème, la merveilleuse petite fenêtre s'est ouverte ...bises nostalgiques.

Anonyme a dit…

Il peut donc en etre ainsi!
..Un des processus de la vie.
Chouette partage Jean-Pierre,
votre partage me fais progresser.


dimitri

Anonyme a dit…

Cela fait du bien de revenir ici.
Pas de mystères, pas d'ombres : une oeuvre concise où tout est dit.Une image 2D qui traite de toutes les dimensions, de tous les espaces ( en tous cas ceux que j'ai rencontrés ) connus et peut-être d'autres encore inconnus...Sur le fronton du Parthenon s'etalent des Tags, hiéroglyphes de notre temps actuel, puis je bascule en Egypte, Gyseh,son silence, son mastaba, sa profondeur, Ned aussi est là.Parmi échelles,escaliers barreaux, monter, descendre, s'enfermer, l'homme est au centre.Homme ou Sphinx ?Benh quoi ? ce n'est que l'ombre d'un mec dans une bouche de métro !
Bises Hélène