Atelier-jonque de géométries spirituelles

lundi 17 septembre 2007

Cousine

La perspective est un état d’esprit fondé sur une illusion d'optique. Le trucage visuel est non seulement admis mais minutieusement organisé pour atteindre l’objectif souhaité de "donner l’impression de".
Notre regard perspectif sur les choses et le monde semble procéder de manière analogue. Une mise en perspective se fait automatiquement à chacune de nos perceptions. Il y a inévitablement une interprétation pour pouvoir, au moins supporter et au mieux apprécier, notre lecture du réel.
Le petit géomètre intérieur travaille donc à recadrer, biaiser, atténuer ou zoomer sur telle ou telle situation, mais bien souvent sa copie est trafiquée par une opinion et une stratégie de survie stéréotypée. Le petit géomètre se fait voler son travail par un ministre qui veut être calife à la place du calife. Mais ceci est une autre histoire.

La géométrie spirituelle est une hypothèse. L’apparence de certains objets, même dessinés, fait supposer un grand champ de possibles si l’on s’avance dans cet espace soi-disant irrationnel. J’ai l’intuition que le rapport entre connu et inconnu, visible et invisible doit voisiner avec le pourcentage qui caractérise nos connaissances au niveau du Macrocosme : moins de 4% de matière "normale".
J’ai retrouvé dans mes archives ce film de Guido Moretti dont le sujet est une interprétation du cube de Necker. NeD apprécie cette version cousine, au delà des apparences...

o

7 commentaires:

Acouphene a dit…

très impressionant le cube qui n'est pas un cube. Si tu as la vidéo pour une sphère, dis le moi !

lechantdupain a dit…

J'ai regardé cette vidéo avec intérêt. Tu es un maître du regard et de la main, un artiste, conscient du jeu de regard en miroirs sur l'oeuvre. Maintenant, la science sait aussi, que la simple présence de l'observateur modifie les données. La réalité s'enfuit comme le bonheur dans le pré :) Voilà l'inspiration du moment. Bonne nuit pour toi.

djaipi a dit…

Acouphène – je n’ai pas trouvé de film sur la sphère mais quelques images oui, je t’en enverrai par mail (ici, blogspot veut pas d’images dans les commentaires), à l’adresse sur ton blog ? parce que ton autre adresse est compliquée,
Amicalement

Lechantdupain – Bonsoir Jean Jacques, eh oui, artistes et scientifiques sommes égaux devant cette loi de l’impermanence et du Relatif, des ombres platoniciennes et de la fonction fabulatrice. Je dirais plutôt [:-)] que c’est souvent nous qui fuyons dans le pré lorsque nous négligeons l’aspect transcendantal de cette Réalité. Merci pour ton inspiration.
Amicalement

sylvie a dit…

C'est génial!!!
Je me bats avec les objets en apprenant à dessiner, je me bats contre moi même et ma vision de la réalité qui n'est pas la réalité de l'objet.

ariaga a dit…

Je crois me souvenir qu'une petite sphère, sur mon blog, était amoureuse d'un cube, ou l'inverse, je ne sais plus, ou les deux peut-être...(ici, complainte sur un vieil orgue de barbarie.)Bises nostalgiques.

djaipi a dit…

Merci Sylvie, il y a une deuxième solution avec le dessin, c’est d’aimer l’objet qui nous sert de modèle :-)

Ariaga, pourquoi n’en diriez vous pas plus ? j’aime bien l’orgue, même barbare, bises celtes

sylvie a dit…

Tu as raison car aimer c'est regarder différemment.