Atelier-jonque de géométries spirituelles

samedi 25 août 2007

Retour



Après une escapade piratée à Chronos, dans les vallons du Lubéron, retour à Paris. Surprise, il fait froid et il pleut comme en octobre. NeD blog écarquillé (c’est un comble pour une embarcation) a la boussole qui vacille.
Merci pour vos visites, et surtout aux blogfriends qui soutiennent la Jonque dans ses expéditions transformatrices.
Le dossier Cartophilie n’est pas clos. Il y avait encore quelques épisodes en chantier avant mon départ. Malgré le décalage horaire, il y a quand même quelques synchronicités. Elles sont comme des étoiles de la géométrie spirituelle.
J’avais préparé une galerie pour les gravures d’Hevelius et je viens de recevoir, de l’ami Acouphène, un lien vers le site français sympa pixheaven où l’on voit des constellations avec... la participation d’Hevelius! La petite différence est que pixheaven l’a vu passer en Bretagne. Ici, c’est la version 2006 d’Andromède.

La suite dans Cartophilie (7).
Bonne journée.

Images: Luberon 301 (djp), Andromède (pixheaven.net)

5 commentaires:

grainsdesel a dit…

Bon retour sur la Jonque; je vois que les augures sont favorables avec toute cette eau tombée des galaxies; rien de tel pour la désensabler aprés ces jours d'immobilité.
Le Capitaine est de retour, il n'y a plus que la grand' voile à hisser...!
Bon vent, cap vers...?

ariaga a dit…

Cela fait plaisir de vous voir de retour. NeD devait commencer à se sentir seul et vous nous manquiez. Bises ensoleillées ( eh oui, il fait un temps superbe...)

djaipi a dit…

GdS – merci pour tes visions, le vent de la cartographie qui a gonflé les voiles est en train de tourner, les coffres de la Jonque sont pleins de graveurs et de constellations, alors je te retourne la question :-) : hisser vers quoi ?
Amicalement

Ariaga – bien reçu ! car ici aussi il fait beau à nouveau… NeD cuve ses ripailles cartophiliques mais après, je m’attends à tout (ou presque) de l’ébriété géométrique.
Bises héliophiles.
P.S. Parmi les artistes cosmographes, quel est votre graveur préféré ? La question vaut aussi pour GrainsdeSel et tous les blogfriends.

grainsdesel a dit…

Ned, je ne suis pas un Maître en la matière pour savoir si je peux qualifier Albrecht DÜRER de graveur cosmographe, bien que dans plusieurs de ces gravures nous y voyons des objets célestes.
Toutefois il fait partie des artistes graveurs que j’admire.
Comment ne pas aimer cette qualité du trait, où le moindre détail est finement ciselé, pour mettre en valeur la scène représentée, souvent allégorique.
Je pense à : L’enfant prodigue, Nemesis, Melancolia, St Eustache et bien d’autres.
Un livre remarquable, regroupant ces gravures : The complete engravings, etchings and drypoints of Albrecht DÜRER by Walter L.Strauss chez Drover Publications.Inc. à New York.

djaipi a dit…

Bonjour GdS
Merci pour le « lien » du livre sur Dürer. Ce graveur (et peintre) est responsable de mon « entrée » en gravure il y a environ trente ans même si je n’ai pas cherché à l’imiter, mais c’est lui – avec mon regretté maître Granier, qui m’a mis sur la piste de l’« esprit » de la gravure et qui reste aussi vivant maintenant. Ce n’est pas à proprement parler un cosmographe, mais c’est un guide précieux pour des méditations iconophiles. Et puis j’ai profité des circonstances de ma cartophilie pour reparler de lui.
Mais… as-tu un scanner ? je crois qu’il serait sympa de le voir aussi sur ton blog… Au moins on serait deux, non, trois avec Ezrah. Ce genre de regard humaniste ne peut que nous faire du bien.
A bientôt, amitiés.

p.s. NeD, c'est le cube, moi c'est djaipi :-)