Atelier-jonque de géométries spirituelles

mercredi 1 août 2007

Compas

Retour à l’atelier sur la pointe des pieds. Merci de vos visites et de vos commentaires. J’espère que vous avez eu du bon temps avec Deep Song et les poussins (à défaut de beau temps).
Il n’y a toujours que 24h par jour et les travaux sur la Géométrie spirituelle continuent d’échapper à ce genre de mesure, même s’il est surtout question d’espace(s).
Sur la table à dessin, il y a une pile de dossiers qui attendent : mandalas, crop circles, polyèdres, origami, cartographie... Autant de sujets qui s’entrecroisent et qui se (me) bousculent. Il y a du matériel maintenant dans les cales de la Jonque.
J’avais cru pourtant respirer en m’éloignant d’ici, secoué alors par une forte bloguite. Et puis la souris commençait à sentir le grillé. Les billets du Cosmosonnet et de Deep Song ont été exigeants.

Mais même à 800 km de chez moi et de NeD blog, le message est quand même arrivé !
Sur la place de la cathédrale d’Agen, il y avait là, comme s’il m’attendait, un Centaure géomètre ! Est-ce un avatar de Fu Xi, avec un tel compas ? (Oui, eux aussi...).
Et puis, last but not least, il est coiffé par rien moins qu’une spirale de coquillage. Le message est clair, semble-t-il…
Pourtant, cette semaine là, planait un doute sur la réalité de l’atelier de la Jonque (notes >>).

Ami(e)s du jazz, des étoiles, des verres de Terre et des verts tébrés, quel retour d’heureux ver, mi-sel mi-raisin…
La géométrie spirituelle est dans le fruit?

7 commentaires:

grainsdesel a dit…

Qu'as-tu décidé: tu rentres dans la coquille ou tu en baves...?
Bon retour, la mer est calme, pas d'avis de tempête, tu peux envoyer la grand'voile...!

djaipi a dit…

merci, GdS pour ton accueil rat-surant, pour ce qui est des voiles, je suis poursuivi par un phoque mutant déguisé en centaure, je m'attends à tout sauf à de la tranquilité. heureusement, il y a le souffle de ton humour rat vageur. :-)
Amicalement

Anonyme a dit…

Le dépaysement permet des rencontres inattendues. Vous voilà investi en homme-centaure, ( ce que nous sommes tous, mi-hommes mi-bêtes ) prêt à nous arpenter de nouvelles voies. Alors je suivrai votre inspiration.

Anonyme a dit…

Oops les commentaires passent en tant qu' "anonyme" et non en tant qu'"autre". Je lève donc mon anonymat, signé Le chant du pain, jjb.

Avec mon amitié

djaipi a dit…

Bonsoir jjb, désolé pour les inconvénients du com’, l’éditeur m’agace, des fois…
Vous ne croyez pas si bien dire, j’étais donc à l’Astroport tout à l’heure et je vous ai emprunté Centaurus A pour mon prochain billet (ça vous débarrassera de cet anonymat imposé). J’avais pourtant décidé de revenir sur Terre après Deep song et votre Cosmosonnet, mais bon… Il faut savoir obéir aux lois des coïncidences. N’est-ce pas le terme scientifique pour synchronicités ? Il y a trop d’analogies entre le micro et le macro pour dormir tranquille. Amicalement

Ezrah a dit…

IL n'y a aucun doute à avoir. Tu continues, point-barre. (non mais).
Pour ma part, je commence à peine à émerger. Et puis c'est un peu "zone sinistrée" en ce moment sur les blogs.

djaipi a dit…

booon, si tu le dis :-), je reprends donc ma webilette, mais j'espère que le Centaure-géomètre n'est pas aussi agité que NeD...
émerges...émarges...
sinon, moi c'est un peu l'inverse, l'impression d'immerger dans l'océan des analogies
quand à la blogosphère, je la trouve vraiment fantasque (où est donc le tic?)
amicalement